Les principales conséquences

LES PROTEINES

Les protéines font partie des principales molécules qui composent notre corps. Elles sont constituées de chaînes d'acides aminés liées les unes aux autres. Dans notre corps, les protéines remplissent les fonctions les plus variées, dont les plus importantes sont:

Structurelles: ce sont les briques qui composent nos muscles, notre peau ou plus généralement nos cellules

Enzymatiques: elles rendent possibles des milliers de réactions chimiques qui ont lieu dans notre corps

Transport: elles fonctionnent comme de véritables canaux qui permettent le passage de substances entre les différentes cellules ou entre divers secteurs au sein d'une même cellule

Immunitaires: elles constituent les anticorps qui nous défendent des infections

Hormonales: elles transmettent des informations importantes entre les différents quartiers du corps et bien d'autres.

Il est donc très clair que la vie serait impossible sans protéines !

D'un point de vue nutritionnel, les acides aminés qui composent les protéines, peuvent être classés en: essentiels et non essentiels.
Les acides aminés essentiels doivent nécessairement être pris avec le régime, car ils ne peuvent pas être synthétisés par notre organisme.
Ils sont neuf: phénylalanine, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, thréonine, tryptophane et valine.
Certains acides aminés non essentiels peuvent devenir essentiels dans certaines conditions spéciales (par exemple, arginine, asparagine, glutamine, glycine, proline et sérine chez le nourrisson prématuré).
D'après ces observations, il est évident pour l'importance de notre santé, de répondre aux besoins en acides aminés essentiels.
Certains aliments contiennent une concentration en acides aminés essentiels plus élevée que d’autres.

Les principales sources de protéines

Aliments d'origine animale
Les protéines d’origine animale sont présentes dans les viandes, les poissons et fruits de mer, les œufs et les produits laitiers
Aliments d'origine végétale
- les céréales (comme l'orge, le riz, le maïs, l'avoine, le seigle, le kamut et le blé dur et tendre utilisés pour produire les produits de boulangerie)

- Les légumineuses (comme les pois, les pois chiches, les fèves, les lentilles, les haricots et le soja) peuvent être utilisés pour faire du lait, du yaourt, de la crème glacée, du tofu,des Hamburger vegetaux...
Les aliments d'origine animale ont une qualité protéique tout à fait adéquate.

Les aliments d'origine végétale ont une qualité protéique proportionnellement moins satisfaisante, car ils peuvent présenter des carences en acides aminés essentiels (ou une digestibilité plus faible ).

Pour compenser les carences en acides aminés essentiels dans les aliments végétaux, il est possible d’associer des aliments végétaux à différentes teneurs en acides aminés. Par exemple, en associant légumineuses et céréales, on obtient un profil d'acides aminés plus complet.
Donc, des plats comme les pâtes et les haricots, le riz et les pois, l'orge et les pois chiches, l'épeautre et les lentilles ...

Le soja est une légumineuse avec une qualité protéique comparable à celle des produits animaux. Pour cette raison, la consommation de soja est recommandée pour ceux qui choisissent de suivre un régime végétarien, avec ou sans consommation d'œufs, de lait et de dérivés.
Les besoins en protéines sont définis comme l'apport protéique minimum (avec aliments) nécessaires pour maintenir la masse protéique de l'organisme, en présence d'un apport énergétique adéquat, d'une composition corporelle normale et d'un niveau d'activité physique approprié.
Pour les individus adultes en bonne santé, il varie de 0,9 à 1,3 g de protéines / kg de poids corporel par jour. L'énergie dérivée des protéines, dans une alimentation équilibrée, doit représenter environ 15% de l'énergie quotidienne.

Les besoins peuvent changer en cas d'états physiologiques ou pathologiques particuliers.
Par exemple, pendant la croissance des enfants et des adolescents, parce que les protéines sont utilisées pour construire les tissus. Ou pendant la grossesse pour permettre la croissance du fœtus et pendant l'allaitement pour garantir un apport protéique correct dans le lait maternel.
Même une activité physique très intense augmente les besoins en protéines, car elle consomme plus de calories et augmente le volume de la masse musculaire.

Une attention particulière doit être portée aux besoins en protéines des personnes âgées. En fait, les personnes de plus de 75 ans ont tendance à réduire leur apport en protéines : difficulté à mâcher et dans certains cas à avaler. Dans certains cas, les personnes âgées suivent un régime monotone pauvre en viande, poisson et légumineuses. Le besoin des protéines à un âge avancé représentent environ 1,1 g / kg de poids corporel par jour. Un apport insuffisant en protéines peut contribuer à un état pathologique typique des personnes âgées, appelée sarcopénie, c'est-à-dire perte de masse musculaire au profit d'un augmentation relative de la masse grasse.

Il est important de se rappeler que les besoins en protéines peuvent augmenter, même beaucoup, en cas de pathologies particulières, telles que infections et traumatismes.
Vous aviez un panier sauvegardé
Voulez vous le recupérer ?
Oui
Non
-10% SUR VOTRE COMMANDE
Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de -10% sur votre première commande ainsi que de nos meilleurs conseils pour votre santé.
Je m'inscris
Merci pour votre inscription
Un e-mail contenant votre code promo vous a été envoyé.
Pour ne rien rater de nos promotions et avant-premières, renseignez votre numéro de portable ici :
Enregistrer